Crises d’angoisse: Comment s’en sortir?

Sommaire : Les crises d’angoisse

Introduction :

Vous en avez marre de vos crises d’angoisses ?

Les crises d’angoisse : Vous en avez assez de ses maux de ventre, de ses émotions qui vous polluent la vie, et vous vous sentez démuni devant ses angoisses à répétition ?

C’est normal d’en avoir assez, c’est normal de vouloir être en paix.

Cette notion de crises d’angoisse fait référence à quelque-chose qui ne fonctionne plus, que ce soit dans le travail, la relation affective…

Je pense à l’angoisse de l’abandon, relative à l’angoisse de la séparation

Quoi qu’il en soit, vous avez vécu une forte poussée émotionnelle qui est venue marquer le début de ses crises.

C’est le mal de notre société, c’est le mal qui touche les salariés dans les entreprises, les parents, les enfants, les dirigeants de tout ordre, les sportifs …

L’angoisse, le stress, les crises d’angoisse, c’est comme un sparadrap sur les mains, on ne sait pas comment s’en défaire.

Définition de la crise d’angoisse

La crise d’angoisse apparaît souvent de façon brutale sans aucune raison rationnelle, elle peut durer de quelques minutes à plusieurs heures.  La personne va ressentir une peur intense ou une sensation de danger immédiat, et accompagnées la plupart du temps par des sensations physiques désagréables, sueurs cutanées, tremblements…

Je pense à ce Chef d’entreprise qui était venu me consulter pour des crises d’angoisse.

Un jeune homme brillant, une carrière éclatante, et comme il me disait, une réussite sans failles, tant au niveau professionnel que familial.

Tout pour être heureux.

Pourtant, la seule ombre au tableau c’était ses crises d’angoisse, à tout moment, pour un rendez-vous raté, en pensant à une invitation reçue…Et dans sa journée il y avait 1000 circonstances qui pouvait venir lui gâcher sa vie.

Et au-delà de ça, lui qui gérait tout, avait dans ses moments d’anxiété aigue, une perte totale de contrôle.

Les symptômes physiques qui accompagnent l’attaque de panique vont être plus ou moins spectaculaires et vont alimenter et aggraver la peur ressentie par la personne qui a l’impression de perdre totalement le contrôle
Les symptômes physiques associés

Les causes

Les causes de la crise d’angoisse ne sont pas clairement définies, et de nombreux facteurs peuvent interagir dans ce processus.

Il y a des facteurs d’ordre biologique, psychologique, génétique, et cardio-respiratoire. 

Et dans la plupart des cas rencontrés, il y a une réaction disproportionnée par-rapport à une situation qui est à la source de cette montée excessive du stress.

Ex. : 1 rdv raté, un imprévu… sont des causes d’angoisse dans certains cas, et ses réactions excessives de stress aggravent les doutes, les peurs, l’anxiété. C’est un processus qui s’auto entretient, et de ce fait devient de plus en plus incontrôlable.

Les principaux troubles psychologiques associés :

Nous décrivons ici les troubles psychologiques associés, mais la relation de causalité n’est pas si précise.

Il n’est pas toujours évident de savoir si ce sont les troubles psychologiques, comme une dépression, une phobie sociale, un trouble du stress…qui sont responsables des crises d’angoisse, ou si ce sont les crises d’angoisse qui sont créatrices des troubles décrits ci-dessus.

Les principaux risques :

Il n’y a rien de grave à avoir des crises d’angoisse, des crises panique, si ce n’est l’inconfort, les peurs qui s’y rajoutent, ce qui est préoccupant, c’est que dans certains cas vont développer une anxiété anticipatoire, c’est-à-dire que c’est devenu un schéma récurrent, et la crainte de subir à nouveau une crise de panique, va réactiver le risque d’apparition de ses désordres émotionnels.

Et consécutivement à ces crises de panique, la dépression, l’agoraphobie, les troubles obsessionnels peuvent apparaître.

Quelles réactions avoir face à une crise d’angoisse ?

La plupart du temps, les personnes essaient de se rassurer quand elles vivent une crise de panique. Elles tentent de se convaincre que tout est au mieux.

Mais en procédant comme cela, vous niez l’intention du cerveau qui donne un signal d’alarme.

Et plus vous niez le problème sous-jacent, plus vos crises d’angoisse progressent.

Comment procéder pour être définitivement serein ?

La plupart du temps, au cours de la construction de la personnalité, il y a eu un incident dans votre parcours, qui a marqué une étape importante.

Cet incident peut-être encore aujourd’hui, inconscient pour vous.

Mais votre cerveau en altérant la sécrétion des sérotonines aggravent la situation pour vous faire agir.

Cet évènement qui a été un moment important de l’élaboration de votre personne est à retrouver, pour annihiler ses effets négatifs.

Je pense à cette jeune femme qui avait raté sa Licence après avoir réussi ses études brillamment et être la 1° dans tous les domaines de sa vie.

Cela avait été dur à supporter, mais elle a continué à travailler, et occupait un poste de directrice commerciale quand elle a évoqué ses crises d’angoisse.

Alors, je n’évoquerais pas ses années de psychanalyse, ni même ses cachets qui l’ont enfermé pendant de longs mois dans un conflit interne incroyable, entre son obsession de performance, et se sentir assistée, créait en elle une culpabilité sans nom.

La solution à ses tourments :

En faisant un pont dans le passé, grâce à une technique d’hypnose régressive associée à un décodage biologique, nous avons retrouvé la source de ses crises d’angoisse.

Ensuite, il a été très simple de soulager l’enfant intérieur blessé grâce des séances de Gestalt Thérapie.

Conclusion :

Il existe de nombreux facteurs d’angoisse, de nombreux facteurs à des crises de panique, et il est très préoccupant de les laisser vivre sans rien ni faire, sinon les risques associés peuvent être délétères.

Je reçois en cabinet et à distance, et je reste à votre disposition.

Jordan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.