Comment attirer le bonheur dans la vie?

COMMENT ATTIRER LE BONHEUR DANS LA VIE ?

 

Le bonheur est illimité, infiniment riche et épanouissant, alors que le malheur est limité et limitant, appauvrissant et gangrène le corps comme l’esprit.

 

Aussi, comment attirer le bonheur dans la vie revêt une importance capitale, autant pour soi, que pour celles et ceux que l’on aime, car quelle que soit l’émotion que l’on ressent, on la communique à soi et aux autres.

 

Comment attirer le malheur dans votre vie ?

 

Avant de comprendre, comment attirer le bonheur dans la vie, il est essentiel de comprendre comment attirer le malheur dans la vie.

 

Le malheur est précis, l’émotion subie est infiniment claire en vous, elle est précise dans le temps, dans l’espace, et le simple fait de vous remémorer une expérience, difficile, perturbante, dévalorisante, traumatisante, vous replonge dans l’émotion perçue alors.

Aussi, pour ressentir le malheur, remémorez-vous ce qui vous a fait mal ou bien, imaginez-vous, dans la pire des situations pour vous, pour votre avenir. Et vous ne ferez que faire revivre ses sentiments durs, et laborieux qui résident au fond de vous, et ne ferez que les renforcer. En effet, tout ce sur quoi on ce centre, on l’attire !

 

Maintenant que vous savez, comment attirer le malheur, voyons, :

 

Comment attirer le bonheur dans votre vie :

http://www.jeveuxallermieux.fr/comment-atteindre-tes-reves/

 

Pour attirer le bonheur, il est important de prendre conscience, à quoi tient notre bonheur. Une voiture, une relation, une maison, des enfants, à votre compte en banque … ?          A quoi tient votre bonheur ? Vous vous rendrez vite compte, que pour beaucoup, notre bonheur tient à des conditions matérielles, à la possession de quelque-chose, de quelqu’un. Or, vous vous rendrez vite compte, qu’une fois que vous possédez l’objet de vos désirs, votre niveau de bonheur n’a pas bougé. En fait, notre bonheur, dépend bien plus à une condition mentale, à une orientation de notre esprit, qu’à la possession, ou l’expérience de quelque-chose, de quelqu’un.

 

La 1° loi pour attirer le bonheur, c’est prendre conscience que le bonheur n’est pas un but. Le bonheur, c’est le chemin, c’est notre façon de recevoir ce que nous vivons. Le bonheur, c’est comme adopter un état d’esprit, qui nous fait voir le bon coté des choses, plutôt que de retenir ce qui nous manque, ce que nous aurions aimé, et que nous ne vivons pas.

Le bonheur est une chose entièrement subjective. Il est en nous, et ce n’est pas hors de nous que nous pouvons le découvrir.

Chaque personne ne peut envisager de découvrir le bonheur, de le saisir, que dans la mesure ou il devient conforme à son destin.

Or, notre destin n’est pas de vivre les choses, mais de penser, et par sa pensée, de sortir du monde des faits, pour parvenir à celui des idées.

 

La 2° loi est celle de l’intention. Cette intention nous permet de sortir de la situation perturbante, négative, telle que nous pouvions la vivre, l’accepter, et la laisser nous limiter. En fait, l’intention, nous permet d’envisager chaque situation avec sa solution.

 

Imaginons que n’ayez pas la relation, le travail, la vie que vous souhaitez avoir, et dans ce cas précis, vous répétez inlassablement que ce que vous vivez ne vous convient pas, ne fera que vous enfermer dans cette situation dans laquelle vous n’êtes pas heureux.

 

Or, pour sortir du cadre de cette situation insatisfaisante, la clef, l’outil majeur est notre intention.

Aussi, même si votre travail ne vous satisfait pas, « J’ai l’intention d’avoir une activité professionnelle riche et épanouissante ».

Et dès lors, orientez vos idées, votre esprit vers cette ouverture, ce choix, vous permet en premier lieu de sortir de la situation dans laquelle vous ne vous épanouissez pas, et votre intention amène votre cerveau à chercher des solutions, plutôt que de vous limiter dans une situation.

 

C’est exactement la même chose quand vous étiez enfant. Quand vous demandiez à vos parents, « je veux cette poupée, ce ballon » Soit vos parents vous disaient, « On ne peut pas, c’est trop cher » Cela vous frustre, et surtout cela vous empêche de trouver une quelconque solution !

Alors, que si vos parents vous ont dit, « En ce moment nous ne pouvons pas, mais cherchons ensemble comment on va pouvoir faire. » Dès lors, votre cerveau s’orientait vers la recherche de solutions, avec l’intention d’en trouver une. Et votre cerveau s’est enrichi de cela.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.