L’être humain

L’être humain est ce qu’il pense de lui.

L’être humain dépourvu de fardeau et sans souci, attire à lui mille fois plus de choses qu’il ne lui est nécessaire pour mener à bien ses plans et participer à son épanouissement personnel.                         Mais nous perdons ce pouvoir à partir du moment ou nous commençons à nous tourmenter, à nous lamenter pour ce qui nous arrive et qui ne nous convient pas.

La meilleure façon d’agir est de comprendre cela. Comment? Pensez à des choses gaies, des éléments qui vous rendent heureux plutôt que de ressasser ce qui vous semble triste. Pensez au succès, aux succès, plutôt que de penser à l’échec.

Pensez au jardinier, quand il plante une graine, il n’imagine pas récolter autre chose que ce qu’il a planté, et même si une année la récolte aura été mauvaise, qu’il y a eu des intempéries le privant du fruit de son labeur, il ne doutera jamais au pouvoir de la germination de la graine qu’il a planté.

Ne pensez donc pas à ce que vous ne voulez pas, pensez à ce que vous voulez, imaginez ce bonheur, tout simplement.

L’homme, l’être humain est ce qu’il pense de lui, en d’autres termes, celle ou celui qui imagine sans jamais douter de son pouvoir intérieur de création, comme le jardinier, qui reste convaincu de récolter une rose si il a planté une graine pour une rose, attendu qu’il apporte la bonne terre et que cette graine reçoive le soleil.

Alors, quels que soient vos objectifs, semez cette graine en vous, pensez-y chaque jour avec bienveillance, en vous concentrant uniquement sur ce qui vous rapproche de votre but, et non ce qui vous en éloigne, car même une réponse négative, parfois, vous permettra d’agir différemment, mieux, pour améliorer votre façon de faire.

Aussi, le seul but est de nous perfectionner constamment, de placer notre idéal aussi haut que notre regard nous porte, et le but principal est de développer ce pouvoir de création en vous, de comprendre que quelle que soit vos pensées, bonnes ou mauvaises, vous les attirez à vous.

Alors se dire: « J’adore être heureux, j’adore faire un travail passionnant… » et même si la réalité est bien autre, affirmer que vous adorez ça ou ça… permet de vous connecter à votre pouvoir de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.